Discophilia (J-C Hoffelé)

Critique cd 1943: Si deux opus si peu courus soudain s’incarnent, c’est par la grâce, le sentiment d’évidence qu’y mettent Jocelyn Aubrun et Aline Piboule. Sonorité très libre du premier, phrasés amples où le souffle ne paraît jamais, couleur ambrée qui rappelle celle de René LeRoy, chant large mais qui sait aussi faire des apartés – la Sonate de Prokofiev le prouve, jamais aussi finement détaillée sans qu’on perde la ligne de chant, car elle trouve toujours le caractère exacte.

Classical source (C. Anderson)

critique disque 1943: Jocelyn Aubrun impressionne par son sens de la musique et sa virtuosité, ainsi qu’Aline Piboule, un partenariat présenté dans un enregistrement bien équilibré et vivant . Cette  » vue d’ensemble d’une année de flûte » est très réjouissante et quelques merveilles cachées ont été déterrées, très persuasivement. (Cliquez ici pour l’article complet)

The flute view (Barbara Siesel)

Ils sont joués de façon exquise par Jocelyn Aubrun et son excellente partenaire Aline Piboule…Aubrun joue avec une belle sonorité, une exactitude remarquable, une articulation parfaite et un amour clair de la musique qu’il exécute…Une équipe parfaitement unifiée dans le style et l’interprétation.(critique cd 1943)